Efren Ramirez

Casa de Mi Padre (2012)

lundi 23 juillet 2012 à 14:16

A quoi pourrait bien ressembler une comédie avec Will Ferrell en espagnole ? La réponse est simple, c’est une comédie avec Will Ferrell, mais en espagnole. Autant dire tout de suite que les amateurs de l’humour du comédien américain – dont je fais partie – n’ont pas à avoir d’appréhension, sauf s’ils ont une aversion pour les sous-titres (et en ont besoin parce qu’ils sont aussi nuls que moi en espagnol).

Donc, ce faux film mexicain est une fausse telenovela sur-dramatisée. En fait, c’est une comédie indépendante américaine tournée en espagnol en moins d’un mois en Californie, et qui raconte l’histoire d’Armando Álvarez (Ferrell) qui veut protéger le ranch de son père d’un puissant roi de la drogue. Le truc est qu’Armando est le fils stupide de la famille, alors quand son frère Raúl (Diego luna) revient à la maison, leur père croit que tout est sauvé. Le souci est que Raúl veut reprendre le contrôle de la drogue local des mains d’Onza (Gael García Bernal). Il a d’ailleurs déjà commencé en lui prenant sa nièce, la belle Sonia (Génesis Rodríguez), qu’il va prochainement épouser.

Lire la suite

Crank: High Voltage (2009)

mardi 11 août 2009 à 22:17

Crank: High Voltage (2009)

Chev Chelios revient à la vie, mais n’a plus son coeur. Il est sur batterie avec une pompe artificiel. Quand la batterie casse, il est obliger de se faire électrocuter régulièrement pour la recharger.

Le premier était une bonne surprise, dans le sens que c’était vraiment délirant dans le bon sens du terme. 1h20 d’une course poursuite déjantée, violente et imprévisible. Pour le deuxième, on prend le même concept, mais à la sauce Postal. Enfin, pas le Postal de Uwe Boll, non, le Postal jeu vidéo. En gros, ce Crank 2, c’est ce que Postal aurait du être sur grand écran : un monument de mauvais gout totalement assumé. On à un suite aléatoire de scènes complètement hallucinantes où les cadavres volent dans tous les sens, le sang gicle à tout va, il y a du sexe n’importe quand, des plans complètement insensés, et toute une iconographie sexiste, violente et purement débile.

Quand je parle mauvais gout, c’est faible, il faut le voir pour le croire. En plus, la majorité des personnages sont complètement débiles, les 3/4 des femmes dans le film sont pratiquement, voir totalement, à poil. Les gangsta latino coupent des bout de corps, pour un rien et ça dégouline le sang. Chelios défonce la tête de toute le monde et n’importe qui. Bref, ça n’a aucune direction, c’est parsemé de scènes sorties de nulle part qui ne font qu’emmener l’univers du film vers le bas.

Bref, ce n’est pas franchement le film que je recommanderais à mes parents. Côté réalisation, c’est fait style jeu vidéo / Clip survolté.

Je pense qu’ils se sont simplement enfoncé dans leur concept, ce qui fait que ça reste regardable, mais c’est clairement oubliable, car ça en fait tellement des tonnes que ça devient franchement lourd par moment.

C-