Jeffrey Wright

Découvrez les participants à la 75e édition des Hunger Games

mercredi 17 juillet 2013 à 0:14

The Hunger Games: Catching Fire (L'Embrasement)

Il va de soi, il y a une nouvelle édition des Hunger Games dans Hunger Games : L’Embrasement (Catching Fire), si ce n’est qu’elle est un peu particulière. Comme annoncé sur la page Facebook, il s’agit d’anciens gagnants. Il fallait bien trouver un moyen pour renvoyer Peeta et Katniss dans l’arène après la tournée de la victoire.

Nous avons ainsi le droit à une série d’affiches consacrée aux participants du jeu destiné à alimenter une partie du film. Certains ont déjà eu le droit à une affiche et sont donc déjà connus, mais pas tous. Je n’ai pas souvenir que ce fut fait pour le premier, alors qu’à l’époque, c’était quelque chose que j’attendais. Apparemment, ce coup-ci, quelqu’un a pensé que cela méritait d’être fait.

Lire la suite

Sam Rockwell au coeur du drame avec un fusil dans la main dans A Single Shot

mercredi 03 avril 2013 à 14:36

A Single Shot (Sam Rockwell)

Il aura été nécessaire d’attendre plus longtemps qu’escompté, mais il semble que Sam Rockwell ait retrouvé un rôle dans lequel il peut délivrer une excellente performance. A Single Shot nous parle de John Moon (Rockwell), un homme qui vit isolé du reste du monde, car il a tout perdu et est trop fier pour demander de l’aide. Suite à un accident de chasse, il tue une campeuse et découvre qu’elle était en possession d’une grosse somme d’argent et d’une arme. Il décide donc de se débarrasser du corps et de garder le pactole pour tenter de reconstruire sa vie, mais ceux à qui appartient réellement ce sac de billets veulent le récupérer.

Lire la suite

Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Sam Claflin et Donald Sutherland s’affichent pour Hunger Games: L’embrasement (Catching Fire)

vendredi 08 mars 2013 à 12:25

La promotion sous forme d’affiches pour Hunger Games: L’embrasement (Catching Fire) se poursuit encore. Hier, je signifiais que nous n’avions pas encore eu le poster pour Peeta (Josh Hutcherson). C’est donc chose faire aujourd’hui. Même s’il n’est pas très logique d’avoir Gale (Liam Hemsworth) à la mode Capitole, il a aussi le droit à la sienne. Côté nouveau personnage, nous avons Sam Claflin dans la peau de Finnick Odair, du District 4.

Pour rappel, nous avons déjà eu le droit à des posters pour Elizabeth Banks, Stanley Tucci, Woody Harrelson, Lenny Kravitz, Jennifer Lawrence, Jena Malone et Jeffrey Wright.

Mise à jour avec le dernier poster, celui du President Snow (Donald Sutherland)

hunger_games_catching_fire_peeta

Lire la suite

Premier aperçu de Jena Malone et Jeffrey Wright dans Hunger Games: L’embrasement grâce à deux nouveaux poster

jeudi 07 mars 2013 à 10:53

Peeta et Katniss ont gagné les Hunger Games et ils vont donc faire la connaissance d’autres gagnants dans le second volet de la franchise, Catching Fire. Je n’entre pas trop dans les détails pour le moment  pour ceux qui ne sont pas trop familiers avec l’histoire, ne sachant pas trop comment sera monté le trailer. Pour les impatients, il y a le livre.

En attendant, la série d’affiche du Capitole se poursuit maintenant avec de nouveaux visages – bien que Peeta n’a pas encore eu le droit au sien. Nous avons donc Jena Malone dans la peau de Johanna Mason du District 7 et Jeffrey Wright dans celle de Beetee, qui vient du District 3.

Hunger Games : L'embrasement (Catching Fire) - Jeffrey Wright est Beetee

Lire la suite

The Ides of March (Les Marches du Pouvoir – 2011)

samedi 03 décembre 2011 à 23:29

Trois ans après le plus que moyen Leatherheads, George Clooney passe de nouveau derrière la caméra pour un sujet qui lui réussit bien mieux que la comédie romantique : la politique.

Malgré le fait que le réalisateur incarne parfaitement le candidat (qui doutait de cela ?), il n’occupe pas non plus les devants de la scène. Le héros du film est incarné par Ryan Gosling qui campe un politicien consultant jeune et idéaliste confronté à la réalité du milieu dans lequel il évolue. Non pas qu’il soit posé comme un naïf qui n’a suivi ou participé à aucune campagne avant cela, mais il a foi en son candidat et en ses idéaux.

Contrairement à Good Night and Good Luck, The Ides of March n’aborde pas le rôle du politicien et son devoir, il se déroule dans les coulisses et traite alors de confiance, de fidélité, de règles et du poids de la rumeur. De la simple destruction de l’innocence pour laisser place au système pour réussir à arriver au pouvoir.

Malheureusement, à l’écran, cela met un peu de temps à prendre forme. La première demi-heure traine alors quelque peu en longueur pour bien exposer le parfait candidat avec ses beaux discours dans lequel croit dur comme fer Gosling. Ce n’est pas toujours des plus habiles quand il s’agit d’expliquer la psychologie du consultant, sûrement car ses croyances paraissent largement dépassées, surtout qu’il est entouré de pointures comme Philip Seymour Hoffman, Paul Giamatti et l’impeccable Marisa Tomei dans la peau d’une journaliste assez percutante.

Le film prend vraiment forme quand le candidat s’écroule, Clooney s’éclipsant d’ailleurs par la même occasion à ce moment-là, laissant alors la place à Gosling pour faire face aux conséquences, à la chute et à illustrer alors la mutation du personnage. La dernière partie du film de ce fait est parfaitement mené.

Malgré son beau casting, son style sobre et sa bande sonore soignée, The Ides of March finit surtout par être avant tout un thriller classique et efficace. Trop de rouages ont été déjà utilisés et l’intrigue n’apporte pas un regard neuf ou différent dessus, mais cela n’empêche pas Clooney de faire bien ce qu’il fait et de faire de The Ides of March un respectable divertissement.

Réalisateur : George Clooney ; scénaristes : George Clooney, Grant Heslov, Beau Willimon.
Casting : Ryan Gosling, George Clooney, Philip Seymour Hoffman, Paul Giamatti, Marisa Tomei, Jeffrey Wright, Evan Rachel Wood

Affiche : The Ides of March, de George Clooney

mercredi 27 juillet 2011 à 19:12

Voilà quelques temps que je n’avais pas parlé de The Ides Of March. Le premier poster pour le prochain film réalisé par (et avec) George Clooney vient de faire son apparition et joue avec les visages de ses deux acteurs principaux. Pas la peine que je vous signifie que je suis fortement curieuse de voir le film … Ah, je viens de le faire, mais vous vous en doutiez.

Pour rappel, le film prend place quelques jours avant les primaires de l’Ohio, où le secrétaire de presse (Ryan Gosling) se retrouve impliqué dans un scandale politique qui menace de détruire les chances de son candidat (George Clooney) à la présidence.

Aussi au casting, il y a Paul Giamatti, Philip Seymour Hoffman, Marisa Tomei, Jeffrey Wright et Evan Rachel Wood. Le film fera sa première au Toronto Film Festival.

De nouvelles images ont aussi fait leur apparition, bien que pas en grande taille. Pour les voir, je vous renvoie chez USA Today.

Source Code (2011)

mercredi 13 juillet 2011 à 22:59

Jake Gyllenhaal & Michelle Monaghan dans Source Code

Après Moon, Duncan Jones poursuit dans la science-fiction avec Source Code. Cette fois-ci, Jake Gyllenhaal tient le premier rôle et incarne le Capitaine Colter Stevens qui participe à une mission pour localiser un poseur de bombes dans un train. La particularité pour Colter qui ne sait pas au départ ce qui lui arrive est qu’il se trouve dans un programme à boucle temporel qui l’envoie dans le corps d’un autre pour les 8 dernières minutes de son existence. L’opération est répétée jusqu’à ce qu’il trouve le responsable de l’explosion.

La recherche du terroriste est le premier enjeu que pose Source Code mais il n’est pas le seul. À l’image de Moon, l’histoire se montre beaucoup trop évidente sous bien des aspects au point que j’en étais à attendre l’élément qui devrait entrainer l’intrigue dans une direction plus inattendue. Cela ne verra pas vraiment le jour car même la fin qui vient singulièrement entacher les thématiques qui auraient pu découler du film se fait particulièrement sentir. Elle n’est pas très inspirée, mais j’ai surtout eu la sensation qu’elle existait pour tenter de donner du poids à un possible investissement émotionnel. J’ai quand même appréciée le soin mis pour qu’aucune sensation de répétition ne voit le jour tout en conservant une véritable fluidité.

Dans sa construction, Source Code se révèle pourtant assez vite un film avant tout sur ses personnages, et principalement sur Colter. L’évolution psychologique de Stevens se montre maitrisée, même si la partie romantique est surfaite. Gyllenhaal possède une alchimie avec Michelle Monaghan qui fait fonctionner leur relation. Vera Farmiga humanise aussi l’histoire.

Mon problème se trouve dans le concept même du film qui fait que j’ai eu des difficultés à réellement me sentir impliquée. Les enjeux n’ont pas réussi à prendre le poids qu’il devait même si Gyllenhaal et Farmiga sont parvenus à donner corps à une dimension émotionnelle du récit. Pour compenser, Source Code est un film qui reste bien fait et bien orchestré et qui possède un rythme qui est maintenu tout du long.

Réalisateur : Duncan Jones ; Scénariste : Ben Ripley
Casting : Jake Gyllenhaal, Michelle Monaghan, Vera Farmiga, Jeffrey Wright, Cas Anvar, Russell Peters, Michael Arden, Scott Bakula

George Clooney s’affiche dans The Ides of March

mercredi 06 avril 2011 à 19:09

J’ai déjà parlé de The Ides of March, le prochain George Clooney, et je poursuis donc avec une nouvelle image, où l’on voit l’affiche de campagne pour le personnage de George dans le film, qui tire donc son inspiration de celle qui a servi pour la campagne d’Obama. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus original en la matière, mais comme nous sommes dans un contexte politique, il y a assurément une symbolique derrière.

Pour rappel, le film  se base sur la pièce de Broadway Farragut North, qui était elle-même basée sur la campagne des primaires démocrates de 2004 de Howard Dean – avec Ryan Gosling, Philip Seymour Hoffman, Marisa Tomei, Jeffrey Wright, Paul Giamatti et Evan Rachel Wood.


 

Trailers du Week-end : Source Code & The Lincoln Lawyer

samedi 20 novembre 2010 à 12:18

Cette semaine fut plus que chargée en trailers et, avec le week-end qui démarre, pourquoi s’arrêter comme ça ? Voici donc Source Code, un film dont Carole a déjà parlé sur ces pages, mais j’avoue ne pas avoir été très intéressé jusque-là. Cela change un peu avec ce trailer, car je pense que le divertissement pourrait être de bonne facture. L’idée du film est de nous faire une histoire de terrorisme à la sauce un jour sans fin. Jake Gyllenhaal est un militaire qui grâce à un ordinateur se retrouve à revivre les 8 dernières minutes de la vie d’un des passagers du train qui vient d’exploser. Il doit trouver le coupable et il y retourne encore et encore jusqu’au point où il veut changer l’histoire. C’est par Duncan Jones, le réalisateur de Moon, et c’est avec Michelle Monaghan, Vera Farmiga, et Jeffrey Wright.

Ensuite, nous avons The Lincoln Lawyer, un film dont je n’avais jamais entendu parlé avec Matthew McConaughey, Ryan Phillippe, Marisa Tomei, William H. Macy, John Leguizamo, Michael Pena, et Josh Lucas. un bon casting pour un thriller judiciaire basé sur un livre de Michael Connelly. Je n’ai jamais lu de livre de cet auteur, ce n’est pas mon type de littérature, mais je trouve que ça sent bon le Grisham. Je me trompe peut-être, mais de manière générale, les adaptations des livres de Grisham ne sont pas trop mauvaises. Enfin bon, McConaughey n’a pas l’air mauvais du tout, ce que je ne dis pas tout les jours, notons-le, et ça aide à rendre le film attrayant.

Première image de Source Code

vendredi 03 septembre 2010 à 22:35

Pas de quoi s’étouffer, mais cela n’empêche pas ces petites choses de faire le tour du web, et il n’y a aucune raison de se priver. Voilà donc la première image de Source Code, qui est, comment dire, pas très éloquente, mais c’est l’occasion de parler du prochain Duncan Jones (Moon) avec Jake Gyllenhaal, Michelle Monaghan, Vera Farmiga, Jeffrey Wright.

Avec la photo, une date de sortie (pas pour chez nous, bien entendu) : le 11 mars 2011.

En gros, le film met en scène Jake Gyllenhaal dans la peau d’un militaire se retrouvant dans le corps d’une autre personne et plongé dans un jour sans fin, devant revivre un attentat contre le train jusqu’à ce qu’il découvre qui est le responsable.