Rosamund Pike

Jack Reacher (2012)

mardi 23 avril 2013 à 9:56

Tom Cruise dans Jack Reacher (2012)

Jack Reacher, le héros de Lee Child, vient d’une époque qui n’est pas si lointaine, mais qui n’est pas l’actuelle – remplie de super-héros. Il n’y a alors rien de surprenant à ce qu’il s’agisse d’une adaptation d’un livre, format sur lequel le policier/thriller ne parait jamais se démoder, même dans sa forme la plus basique.

 Jack Reacher, le film, met ainsi en scène Tom Cruise dans le premier rôle, ex-officier de police militaire qui se charge de faire justice pour les autres, si on peut dire. C’est un fantôme, personne ne sait où il est et on ne peut le trouver que quand il le veut. C’est impressionnant, tout particulièrement à l’époque où l’on vit. Le scénario ne cherchant pas à expliquer le pourquoi du comment, c’est à Tom Cruise qu’il revient d’imposer le ton, l’aura du personnage. La prestance de l’acteur fait donc la majorité du travail, nous laissant croire que Jack Reacher peut bel et bien exister de nos jours sur grand écran et qu’il a un sens de la répartie plutôt bien senti.

Lire la suite

Première image de The World’s End, le nouveau film d’Edgar Wright

vendredi 21 décembre 2012 à 21:41

Après le bide que fut Scott Pilgrim Vs. The World, Edgar Wright revient à quelque chose de moins risquer, comprendre un film avec Nick Frost et Simon Pegg. Ce dernier signe le scénario avec Wright de The World’s End, une histoire se centrant sur des amis d’enfances qui, devenus adultes, se retrouvent et se lancent dans un marathon alcoolisé qu’ils n’avaient pas réussis à compléter des années plus tôt. Les cinq amis sont interprétés par Simon Pegg, Nick Frost, Martin Freeman, Paddy Considine et Eddie Marsan. Bien entendu, tout ceci les poussera à réfléchir sur leurs existences.

Enfin, notons également la présence de Rosamund Pike au casting. Il semble qu’elle devienne enfin populaire après toutes ces années.

Cette première photo révèle surtout le style de chaque personnage, on attendra d’en voir plus pour réellement s’exciter pour le film, même si l’affiche est déjà des plus prometteuses à l’heure actuelle.

The World’s End sort en France en septembre 2013, ce qui nous laisse le temps de voir venir plus de photos.

The world's end

Un trailer pour Wrath of The Titans, la suite du nullissime Clash of the Titans

lundi 19 décembre 2011 à 23:11

Clash of the Titans a rapporté suffisamment d’argent pour avoir le droit à sa suite, qu’importe la qualité du premier opus.

Pour Wrath of The Titans, ils ont eu la judicieuse idée de se débarasser de Louis Leterrier pour embaucher Jonathan Liebesman qui j’espère fera mieux – ce n’est pas non plus très difficile.

En tout cas, Sam Worthington est de retour avec sa sale coupe de cheveux dans la peau de Persée, mais il est cette fois-ci en compagnie de Rosamund Pike qui remplace Alexa Davalos dans le rôle d’Andromeda.

Les images d’actions et de SFX défilent sur une énième cover de Sweet Dreams (Are Made of This) par Marylin Manson.

Le film a un avantage : il devrait réussir à faire mieux que le premier sans trop avoir à se fatiguer.

Barney’s Version (2010)

jeudi 26 mai 2011 à 23:17

Barney’s Version se centre sur la vie sentimentale mouvementée de Barney Panofsky, dont l’existence va être rythmée par trois femmes et la disparition de son meilleur ami dont il sera accusé du meurtre.

Autant commencer par éliminer la partie « policière » du film, car on ne peut pas dire qu’un mystère soit construit autour de la disparition/mort de son ami. Le long-métrage commence pourtant par ce bout de l’histoire, avec l’enquêteur qui n’a pu prouver la culpabilité de Barney. Après cela, le film revient donc en arrière, mais j’imaginais qu’il serait temporellement plus alambiqué, alors que ce n’est pas vraiment le cas. Ajoutons à cela qu’un mini twist s’y trouve, mais il n’est pas réellement exploité, trouvant principalement sa place vers la fin. Il semble que cela soit avant tout dû au livre, qui permettait bien plus d’exploiter l’idée.

Enfin, retour à Barney et aux femmes de sa vie. Les deux premières, incarnées par Rachelle Lefevre et Minnie Driver ne seront pas particulièrement beaucoup présentes. Lefevre le marquera quand même beaucoup plus, car le jour de son mariage avec Minnie Driver, il rencontre Rosamund Pike, la femme de sa vie. Le film sait être sentimental et c’est en fait ce qu’il fait de mieux avec les moments plus dramatiques. Cela ne l’empêche de posséder des notes légères (ou acerbes) efficaces, mais je dois dire que ce n’est pas forcément dans cette direction que l’histoire trouve sa plus grande force.

Barney est un fumeur et un grand consommateur de boisson, un amateur de hockey (c’est canadien), un producteur de télévision (le nom de la compagnie est une merveille de trouvaille), et un homme aussi immature qu’il peut être romantique. Il fallait bien Paul Giamatti pour parvenir à faire tenir le personnage debout, car le scénario ne semble pas toujours y arriver. Le film dure quand même un peu plus de 2 heures, mais j’ai eu la sensation que ce n’était pas suffisant pour totalement cerner l’histoire de Barney, de la place de son meilleur ami et de sa disparition, du passage trop court de Rachelle Lefevre qui laisse pourtant une empreinte, pour dépeindre la personnalité de son personnage et principalement l’époque et l’évolution qui va avec et qui se ressent trop peu.

Malgré tout, Barney’s Version possède ses moments et parvient à toucher de différentes manières.

Réalisateur : Richard J. Lewis; scénariste : Michael Konyves, d’après le roman de Mordecai Richler.
Casting : Paul Giamatti, Rosamund Pike, Minnie Driver, Rachelle Lefevre, Scott Speedman, Dustin Hoffman, Anna Hopkins, Jake Hoffman, Bruce Greenwood, Mark Addy, Paula Jean Hixson, Thomas Trabacchi, Clé Bennett, Saul Rubinek, Harvey Atkin, Macha Grenon

Made in Dagenham (We Want Sex Equality – 2010)

dimanche 17 avril 2011 à 23:48

Made in Dagenham se penche sur la première grève des ouvrières de l’usine automobile de Ford à Dagenham. Elles veulent l’égalité salariale avec les hommes, et c’est ce qui est au cœur de ce qui les anime – et qu’on ne veut pas leur accorder.

Le film s’inspire donc de l’histoire vraie, mais va prendre pas mal de libertés, à commencer par la création du personnage principal incarné par Sally Hawkins. Ce n’est pas une mauvaise idée, si ce n’est que de ses largesses historiques, l’ensemble ne parait pas en ressortir grandi.

Made In Dagenham avait ce qu’il fallait pour être possédé par un souffle de révolution et d’inspiration. Seulement, il semble qu’il n’était pas avec moi, au moment du visionnage, car l’ensemble se montre émotionnellement monotone.

Le tout n’est pas désagréable, l’ensemble étant léger et sympathique à suivre, mais je trouve l’absence d’ambition quelque peu navrante au vu du sujet traité.  J’ai alors eu l’impression que le film passe à côté de son potentiel.

Réalisateur : Nigel Cole ; Scénariste : William Ivory.
Casting : Sally Hawkins, Daniel Mays, Miranda Richardson, Rosamund Pike, Jaime Winstone, Bob Hoskins, Richard Schiff, John Sessions, Rupert Graves, Kenneth Cranham, Andrea Riseborough, Geraldine James, Matt King, Roger Lloyd-Pack.

Fournée de trailers : Barney’s Version, Battle : Los Angeles, Season of The Witch

vendredi 12 novembre 2010 à 18:04

Il y a du trailer qui circule pour trois films m’intéressant à dégrés variables, mais suffisamment pour que je prenne le temps de les regarder et d’en parler.

Pas la pas peine d’entre dans les détails pour Barney’s Version (cliquez sur la tag!) vu que j’ai déjà parlé à plusieurs fois du film, dont la première fois avec un teaser trailer. Possiblement moins pétillant que la première vidéo, il y a quand même de bon moments et le film promet toujours d’être bien.

Au casting : Paul Giamatti, Rosamund Pike, Bruce Greenwood, Minnie Driver, Rachelle Lefevre, Scott Speedman, et Anna Hopkins.

J’enchaine avec Battle : Los Angeles, qui joue la carte du conceptuel et de l’esthétisme. Pour un trailer plus hollywoodien (et explicatif),  direction le site Omelete. Enfin, le film de Jonathan Liebesman promet de la bataille contre des aliens, où les plus grandes villes tombent, et Los Angeles reste le dernier bastion de défense.

Au casting : Aaron Eckhart, Michelle Rodriguez, Ramon Rodriguez, Bridget Moynahan, Ne-Yo, et Michael Peña.

Je termine avec Season of The Witch, qui sort en janvier aux USA, ce qui est en soit un signe peu prometteur quant à la qualité du film. J’avoue qu’au visionnage, je tends à penser que cela pourrait fournir un bon divertissement et ce sera déjà bien. De toute façon, c’est un film de Dominic Sena, donc il ne faut pas en attendre plus.

Au vu du casting (et de l’histoire), cela a été clairement tourné en Europe. On plonge donc dans le 14e siècle, avec des combats, la peste et une sorcière.

Au casting : Nicolas Cage, Ron Perlman, Claire Foy, Stephen Campbell Moore, Robert Sheehan, Stephen Graham, Ulrich Thomsen et Christopher Lee.

Trailers : Made in Dagenham et Rabbit Hole

samedi 23 octobre 2010 à 0:10

Deux trailers qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre, mais qui viennent de me passer sous les yeux. Les deux films étaient par ailleurs au Toronto International Film Festival.

On commence avec l’Angleterre dans un genre qu’elle maitrise, j’ai nommé l’histoire, avec Made in Dagenham. Le film raconte la grève des femmes de l’usine Ford de Dagenham en 1968.

Au casting : Sally Hawkins, Andrea Riseborough, Jaime Winstone, Lorraine Stanley, Nicola Duffett, Geraldine James, Bob Hoskins, Daniel Mays, Rosamund Pike. Dans la première scène du trailer, c’est Andrew Lincoln, mais je ne pense pas qu’il fasse grand chose dans le film.

J’enchaine avec Rabbit Hole, plongeant dans le quotidien d’un couple qui a perdu un enfant, et je dois bien dire que le trailer se montre moins pessimiste que le début ne le laissait présager. C’est avec Nicole Kidman, Aaron Eckhart, Sandra Oh, Dianne Wiest, Jon Tenney.

Barney’s Version au 58e San Sebastian Film Festival

lundi 27 septembre 2010 à 17:20

Après Venise et Toronto, Barney’s Version était au San Sebastian Festival, où il a par ailleurs obtenu le prix du public. Enfin, sur place il y avait le producteur Robert Lantos, le réalisateur Richard J. Lewis, Rosamund Pike et Paul Giamatti. La preuve en images :

Photocall

Lire la suite

Portraits TIFF ’10 : Trust, The Conspirator, Barney’s Version & Monsters

lundi 13 septembre 2010 à 17:35

Pas de raison de s’arrêter en si bon chemin. Voici de nouveaux portraits venus du TIFF. A l’exception de The Conspirator, on a parlé de tous les films qui sont présents ici. Monsters est celui que j’ai le plus couvert, surtout car il y a eu du matériel promotionnel. On verra par la suite pour Barney’s Version, clairement le film qui m’intéresse le plus de la liste, il y a de fortes chances qu’on en reparle (au delà de la review, bien entendu). A noter que c’est à cause de ce film que Rachelle Lefevre s’est fait éjecter du troisième film de la franchise Twilight.

Trust – Clive Owen, Catherine Keener, Liana Liberato et le réalisateur David Schwimmer.

The Conspirator – Justin Long, le réalisateur Robert Redford, Robin Wright, Kevin Kline, Alexis Bledel et James McAvoy.

Barney’s Version – Scott Speedman, Rosamund Pike, Bruce Greenwood, Minnie Driver, le producteur Robert Lantos, Paul Giamatti, Rachelle Lefevre, le réalisateur Richard Lewis & Anna Hopkins.

Lire la suite