The Thing

Toutes les références cinématographiques dans Les Huit Salopards en moins de 3 minutes

jeudi 17 mars 2016 à 18:43

The Hateful Eight

Si vous avez vu Les Huit Salopards, il est fort probable que les références au classique The Thing de John Carpenter ne vous ont pas échappé. L’histoire est basiquement la même. Un groupe de personnes est isolé par la neige. Kurt Russell soupçonne au moins une personne de ne pas être qui il prétend être. Des morts s’en suivent.

Connaissant Quentin Tarantino, ce n’est bien entendu pas là que cela s’arrête. Il adore parsemer des références à ses propres films dans chacune de ses œuvres qui regorgent généralement de clins d’œil plus ou moins évidents à bien d’autres longs métrages. En général, j’en repère quelques-unes, mais jamais bien plus.

Lire la suite

The Thing (2011)

samedi 26 novembre 2011 à 23:01

Comme je le disais l’autre fois en revoyant The Thing, j’adore ce film, c’est d’ailleurs l’un de mes préférés. Alors, une préquelle, pourquoi pas. Le problème est qu’il semble que les personnes derrière ce nouveau film n’ont pas réussi à se décider, est-ce qu’ils devraient faire un remake ou une préquelle, justement ?

Le titre est le même, mais le point de départ est différent, cela dit, les deux longs métrages adaptent la même histoire, Who Goes There ? De John W. Campbell. Bien entendu, vu que ça se passe avant le film de Carpenter, tous les éléments se trouvant dans ce dernier en référence à ce qui se passait avant sont bien présents. On a d’ailleurs la course poursuite après le chien qui débute dans le générique.

Pour le reste, on retrouve des scènes à l’identique ou presque. Le passage de test se fait différemment, avec une observation des dents qui est justifiée, au lieu du test du sang. Il y a également des références dans la B.O., dans la mise en scène et dans les décors. Certains twists sont identiques, comme quand les gars sont enfermés dans la cabane et quand on vient les chercher, forcément, ils ne sont plus là, sauf qu’ils ne sont pas partis se construire une navette – c’est déjà ça.

Malgré tout, The Thing version 2011 est tout de même bien foutu. Il faut dire que l’histoire de base est simple, mais diablement efficace. Le début n’est pas forcément captivant, car on sait ce qui nous attend. Une fois que la parano s’installe et que les lance-flammes sont dégainés, ça fonctionne assez bien. C’est par contre un peu trop porté sur l’action et pas assez sur le développement des personnages.

En tout cas, il est indéniable que si le concept de préquelle avait été embrassé pleinement, ça aurait certainement pu aller bien plus loin, mais le film fait ce qu’il doit faire et sans trop se planter. J’ai donc pris du plaisir à le voir, et peut-être que je lui redonnerais un peu de temps pour un second visionnage. Pourquoi ne pas faire une soirée avec les deux ? Ça pourrait donner une plus-value. On ne sait jamais, ils pourraient former un tout cohérent.

Réalisateur : Matthijs van Heijningen Jr. ; Scénariste : Eric Heisserer.
Casting : Mary Elizabeth Winstead, Joel Edgerton, Ulrich Thomsen, Adewale Akinnuoye-Agbaje, Eric Christian Olsen, Trond Espen Seim, Kristofer Hivju, Stig Henrik Hoff, Jørgen Langhelle, Paul Braunstein, Kim Bubbs, Jonathan Lloyd Walker, Jo Adrian Haavind, Jan Gunnar Røise, Carsten Bjørnlund, Ole Martin Aune Nilsen, Michael Brown.

The Thing (1982)

jeudi 13 octobre 2011 à 22:50

The Thing (1982)

The Thing est un film que j’adore et la moindre excuse est donc bonne à prendre pour le revoir. L’arrivée de la préquelle est dès lors tout ce qu’il me fallait pour remettre le DVD dans le lecteur. Il faudrait d’ailleurs que j’investisse dans le Blu-Ray pour la prochaine fois, histoire d’optimiser le plaisir, car la qualité de l’image ne peut qu’être meilleure.

Quoi qu’il en soit, ça fait deux ans depuis mon dernier visionnage et, à l’époque, j’avais pondu quelques lignes moyennement inspirées dans l’ancien format de ce blog. Il est temps de corriger tout ça.

Pour commencer, The Thing est un de ses classiques qui semble ne plus accuser le coup des ans. Son style, sa réalisation, ses acteurs, ses effets spéciaux… Tout témoigne d’une belle époque aujourd’hui révolue. Ce n’est pas négatif, car le film, justement, en profite pour se figer dans le temps. Tout semble tellement différent qu’il en devient presque intemporel. Étrange phénomène qui est de plus en plus courant de constater avec les films de plus de 20 ans, de l’époque pré-effets numériques.

En tout cas, cela offre à l’ensemble une ambiance unique et immersive qui est le terrain propice pour entretenir le suspense de l’histoire. Ici, nous avons un mélange paranoïa/horreur qui est oppressant et qui nous pousse à être constamment sur nos gardes. On ne sait pas qui est contaminé et est devenue une copie de la chose, et les personnages non plus. Du coup, Carpenter s’amuse à jouer avec les ombres et à faire sursauter, tout en gardant le contrôle du rythme auquel tout ceci se développe. Le timing est impeccablement jaugé pour maintenir la pression à un niveau élevé en permanence.

Bref, dans le genre, The Thing est une belle démonstration et un exemple à suivre. En plus, le casting est excellent, même si certains acteurs sont un peu trop typecast. Au premier plan, Kurt Russell joue la retenue et en dit long avec ses regards, devenant notre guide jusqu’au moment où on commence même à douter de lui. Enfin, on retrouve l’un de mes acteurs préférés, Keith David, qui est comme toujours très bon dans son style.

Même si je le connais sur le bout des doigts, The Thing se montre toujours aussi efficace, à quelques mois de ses 30 ans. C’est pour ça que c’est un classique du genre après tout.

Réalisateur : John Carpenter ; Scénaristes : Bill Lancaster.
Casting : Kurt Russell, Wilford Brimley, Keith David, Donald Moffat, Richard Masur, David Clennon, Charles Hallahan, Joel Polis, T.K. Carter, Richard Dysart, Thomas G. Waites, Peter Maloney.

Trailer : The Thing (2011), de Matthijs van Heijningen Jr.

jeudi 14 juillet 2011 à 23:45

The Thing version 2011 n’est pas un remake ou un reboot, c’est une préquelle. L’histoire se situe trois jours avant les évènements du film de John Carpenter (qui était une remake lui). On y suit Mary Elizabeth Winstead dans la peau d’une paléontologiste qui se rend en Antarctique où une équipe de Norvégien a trouvé un vaisseau extra-terrestre dans la glace. Quand ils vont l’examiner, ils vont libérer vous savez quoi et le carnage commence.

J’adore le The Thing de Carpenter et j’attends ce film depuis quelques temps. Il devait sortir en avril et a été repoussé jusqu’à octobre. Mais peu importe, ça s’annonce pas mal. J’ai bien conscience que ça ne vaudra pas le précédent, mais il y a du potentiel tout de même.

Les premières images de la préquelle de The Thing

lundi 04 octobre 2010 à 23:23

Les premières images de la préquelle de The Thing viennent d’apparaître sur le net, chez HitFix pour être exact. Je saisis donc l’occasion pour en parler, car je ne l’ai pas fait plus tôt.

Déjà, je trouve que faire une préquelle est une bien meilleure idée que de faire un remake. De plus, l’option du reboot aurait été juste stupide. En tout cas, j’adore The Thing et l’une des choses que j’aime le plus dans le film, c’est son contexte. Une station perdue au milieu de la neige, c’est idéal pour ce genre d’histoire. C’est d’ailleurs certainement pour cela que ça a été réutilisé de multiples fois. Le fait est que je n’attends pas que ce film arrive à retrouver la force du film de John Carpenter, mais je suis sûr qu’il peut facilement être agréable à regarder et c’est pour cela que je vais garder un œil sur lui, car il pourrait même surprendre.

On va donc en reparler prochainement, car je suppose que s’il y a déjà des photos, c’est qu’un teaser ne devrait pas trop tarder à pointer le bout de son nez. La sortie est prévue pour avril 2011 aux USA.