Ted (2012)

jeudi 15 novembre 2012 à 10:04

Seth MacFarlane et quelques-uns de ses amis de Family Guy font leur début sur grand écran, mais sans la famille Griffin. Enfin, presque, puisque l’on retrouve pas mal d’acteurs qui prêtent régulièrement leur voix aux personnages de la série.

Quoi qu’il en soit, malgré le fait que MacFarlane transpose son humour et celui de ses collègues au cinéma, il est surtout question ici d’une coming of age story un peu tordue, étant donné que le personnage principal à 35 ans et il a basiquement son âme d’enfant métaphoriquement incarnée par Ted, le nounours de son enfance qui a pris vie.

Concrètement, Ted est un ours en peluche vivant qui est le meilleur ami de John. Ce dernier est depuis 4 ans avec Lori qui aimerait que leur relation évolue, mais elle voit Ted comme un frein. Le film s’occupe donc de déchirer les liens qui unissent les trois protagonistes pour mieux les raccommoder au final. Rien de bien original à ce niveau, si ce n’est que le scénario est vraiment efficace et possède beaucoup d’humour.

Le style MacFarlane retrouve ici une certaine fraicheur dans un cadre nouveau où ses gimmicks bien identifiables profitent indéniablement des possibilités différentes qu’offre le live action – en opposition à l’animation. Les blagues scato sont ainsi sans surprise bien présentes, autant que les tonnes de référencent à la pop culture – être trentenaire aide beaucoup à apprécier cette partie –, et l’absurde parvient également à trouver sa place. Le tout n’est clairement pas dénué de sensibilité, la relation entre John et Lori étant plus que crédible, Mark Whalberg et Mila Kunis délivrant ici du matériel largement supérieur à leur précédente collaboration dans l’ignoble Max Payne. L’alchimie est réelle et les dialogues ajoutent un naturel à leur relation qui devient rapidement le véritable moteur narratif du film.

Ted a également l’avantage d’avoir une peluche animée plutôt remarquable qui vole souvent la vedette à ses collègues humains. Le scénario aidant beaucoup à crédibiliser les fondations de l’histoire et à tourner à la dérision ses propres excès, le nounours s’impose parfaitement. Il est tout de même mis en retrait régulièrement pour laisser John et Lori vivre leur histoire de façon à ce que le film ne devienne pas qu’une simple excuse pour accumuler les blagues.

En tout cas, Seth MacFarlane change de plateforme avec succès. Il met un peu d’eau dans son vin au niveau de son humour, évitant ainsi d’être trop trash ou trop provocateur, et cela lui réussit vraiment. Son premier film s’impose ainsi comme une excellente comédie bien rafraichissante.

Réalisateur : Seth MacFarlane ; Scénaristes : Seth MacFarlane, Alec Sulkin, Wellesley Wild.
Casting : Seth MacFarlane, Mark Wahlberg, Mila Kunis, Patrick Stewart, Joel McHale, Giovanni Ribisi, Aedin Mincks, Patrick Warburton, Matt Walsh, Jessica Barth, Bill Smitrovich, Laura Vandervoort, Jessica Stroup, Sam J. Jones.