The A-Team (2010)

dimanche 12 septembre 2010 à 18:27

Résumé : Les quatre membres d’une unité d’elite de l’armée américaine sont piégés et envoyés en prison pour un crime qu’ils n’ont pas commis. Après s’être échapper, ils vont chercher à retrouver les véritables responsables afin de prouver leur innocence.

Voilà un film d’action calibré pour la saison estivale et qui délivre tout ce qu’on pouvait en attendre, rien de plus. Et ce n’est pas forcément une mauvaise chose, car The Losers qui est son cousin germain, d’une certaine manière, n’y est pas arrivé.

Globalement, c’est un enchainement de scènes d’actions efficaces. Les références à la série sont multiples et les grandes lignes de cette dernière sont assez bien intégrées de façon qu’elles ne paraissent pas ridicules. Le van, par exemple, ne passe pas la scène d’intro, mais on ne va pas s’en plaindre, car il n’aurait pas trouvé sa place dans la suite. Le DIY façon A-Team est utilisé à fond et les personnages ne sont pas trop éloignés. Vu le matériel de base, c’est vraiment tout ce qu’on pouvait exiger.

Cela dit, le scénario aurait gagné à être un peu plus surprenant. Certes, il a ses twists, mais à la possible exception d’un, c’est ultra prévisible. Mais comme je le disais, ça donne exactement ce qu’on en attendait.

Joe Carnahan a au moins le mérite de compenser avec sa réalisation. La mise en image les scènes d’action est énergiques et il les rend lisible, même quand ça part littéralement dans tous les sens. De son côté, le casting est assez bon, même si Rampage Jackson met un peu de temps à s’approprier le personnage, alors que les autres s’imposent immédiatement.

En tout cas, le divertissement est bien là. Le temps passe vite et il n’y a pas tromperie sur la marchandise. Pour ce qui est de la qualité d’adaptation, je dirais que c’est honorable.

Réalisateur : Joe Carnahan ;  Scénaristes : Joe Carnahan, Brian Bloom, Skip Woods, Michael Brandt, Derek Haas.
Casting : Bradley Cooper, Liam Neeson, Quinton Jackson, Sharlto Copley, Jessica Biel, Patrick Wilson, Dirk Benedict, Dwight Schultz, Gerald McRaney.