The Berlin File (2013)

jeudi 01 août 2013 à 10:47

The Berlin File (2013)

L’un des succès de ce début d’année sur le grand écran coréen est un film d’espionnage avec une saveur internationale. The Berlin File nous entraine donc en Allemagne, au milieu d’une partie compliquée entre nord et sud coréens avec l’appui de la CIA, du Mossad et de trafiquants d’armes arabes pour compléter le tableau.

Ryoo Seung-wan réalise et scénarise ce film en assumant totalement son inspiration dans le genre, nous montrant même un livre de John le Carré lors d’un échange d’informations entre deux espions. Il n’est donc pas surprenant que l’on se retrouve plongé dans une affaire tournant au départ autour de la recherche d’un soi-disant traitre s’appuyant sur les apparences pour nous tromper autant que les protagonistes.

The Berlin File (2013)

Le début de The Berlin File est d’ailleurs assez confus. On commence avec une affaire entre un agent de la Corée du Nord qui négocie une vente d’armes quand des hommes du Mossad interviennent, alors que les services d’espionnage de Corée du Sud tentent eux-mêmes de faire tomber le deal. Ce n’est pas plus clair par la suite quand un homme arrive directement de Pyongyang pour faire le ménage, et que la femme du premier espion se retrouve sur la liste des suspects.

Néanmoins, si on navigue en aveugle quelque temps, l’histoire est construite pour justifier l’incompréhension qui était ainsi en partie la responsabilité du fameux traitre. L’idée est que les partis en place ne comprennent pas non plus trop ce qui se passe et se démènent pour résoudre le puzzle le plus tôt possible. Entre les espions de Corée du Sud et ceux du Nord, c’est une course qui est lancée pour mettre la main sur un numéro de compte avant que tous ceux qui le connaissent se fassent éliminer.

The Berlin File (2013)

The Berlin File (2013)

The Berlin File se montre alors vraiment efficace, tout particulièrement en se collant à son approche se voulant réaliste. Bien entendu, il y a une bonne dose d’action, de très bonne facture par ailleurs, mais le scénario délivre avant tout de quoi entretenir une intrigue au suspense aussi bien dosé que le sont les enjeux. Ajoutons que, malgré la froideur volontaire de certains protagonistes, il se crée un attachement pour eux qui ajoute un investissement émotionnel à la complexité de l’histoire, puisque l’on suit des ennemis et qu’ils ne peuvent pas tous sortir indemnes de cette affaire.

Au final, le principal défaut du film se révèle être qu’il finit par se montrer bien trop complaisant avec certains personnages, tout particulièrement dans sa dernière partie qui évolue dans une direction où le manichéisme parvient progressivement à s’insinuer et à éliminer en partie des dilemmes qui étaient au préalable un véritable moteur narratif, laissant alors l’action faire le tri.

Néanmoins, The Berlin File se montre globalement comme étant un thriller d’espionnage impeccablement mis en scène qui captive autant qu’il divertit, et ce, avec une bonne dose d’intelligence et un casting particulièrement solide. Le résultat est donc aussi réussi qu’abouti dans le genre.

The Berlin File (2013)

Réalisateur & Scénariste : Ryoo Seung-wan.
Casting : Ha Jung-woo , Han Suk-kyu, Ryoo Seung-bum, Jeon Ji-hyun, Lee Geung-young, John Keogh, Numan Açar, Pasquale Aleardi