The Campaign (Moi, député – 2012)

mardi 06 novembre 2012 à 9:26

En cette période de campagne électorale aux États-Unis, nous avons le droit aux pires absurdités de la part de politiciens de tous bords. À dire vrai, c’est aussi marrant qu’effrayant quand on y pense un peu. Le cirque électoral est ici le moteur de The Campaign, étrangement titré Moi, député en France, car La Campagne avait surement une consonance trop provinciale.

Cette comédie de Jay Roach suit Cam Brady qui a déjà été élu au congrès 4 fois en tant que représentant de son district. La 5ème fois ne devrait pas poser de problème, mais Cam est légèrement hors de contrôle et les puissants frères Motch sautent sur l’occasion pour lancer leur propre candidat qui pourrait le battre et représenter leurs intérêts en échange. Le pigeon est Marty Huggins, un brave père de famille qui est issu d’une lignée d’homme politique.

Bien entendu, les Motch Brothers ne sont qu’une version fictive des frères Koch et tout ce qui a lieu dans le film a beau avoir l’air complètement absurde, ça ne tombe pas très loin de la triste réalité des campagnes électorales américaines. Cela dit, il y a de quoi en tirer un bon humour en y ajoutant une dose de dérision et d’excentricité. Sur ce plan, le film fonctionne assez bien. Will Ferrell et Zach Galifianakis sont tous les deux très bons, surtout le second qui trouve ici un rôle qui l’éloigne de ses classiques, lui permettant de faire d’étendre son registre. Ils sont aidés par des seconds couteaux inspirés, tout particulièrement Dylan McDermott qui a simplement besoin d’être présent pour transformer totalement une scène. De son côté, Jason Sudeikis est par contre un peu sous-exploité.

Là où le film pêche cruellement, c’est dans son histoire. Trop prévisible et d’une lourdeur incroyable dans le traitement de son sujet. Après avoir été prémâché, le message du scénario est livré comme tel, sans une once de finesse ou de classe. On veut nous tenir par la main pour que l’on comprenne bien que même si c’est une comédie, c’est aussi engagé. Difficile de ne pas avoir l’impression qu’on se fait un peu prendre de haut par moment. C’est plutôt dommage, car The Campaign avait vraiment de quoi s’imposer dans le registre de la satire au point de devenir un classique dans le genre. À la place, il passe totalement à côté de ce qu’il veut accomplir, ne pouvant simplement qu’être réduit au niveau d’une comédie gentiment stupide. Ça ne serait pas une mauvaise chose si les ambitions affichées n’étaient pas aussi importantes et évidentes.

Au final, The Campaign est plus ou moins un semi-ratage qu’il est facile d’apprécier si on parvient à juste se focaliser sur l’humour et qu’on oublie le reste. Ça demande une petite gymnastique cérébrale, mais le duo Ferrell/Galifianakis facilite l’effort.



Réalisateur : Jay Roach ; Scénaristes : Chris Henchy, Shawn Harwell.
Casting : Will Ferrell, Zach Galifianakis, Dylan McDermott, Jason Sudeikis, Brian Cox, John Lithgow, Dan Aykroyd, Katherine LaNasa, Sarah Baker, Grant Goodman, Kya Haywood, Karen Maruyama, Taryn Terrell, Josh Lawson, P.J. Byrne, Tzi Ma, Jack McBrayer, Kate Lang Johnson.