The Disney 50 : The Rescuers (Les Aventures de Bernard et Bianca – 1977)

mercredi 05 septembre 2012 à 10:18

The Rescuers – ou Les Aventures de Bernard Bianca – a célébré ses 35 ans cette année. Le timing parait alors adéquat pour redécouvrir ce 25e classique Disney.

Il a donc fallu 4 ans au studio pour donner le jour à l’histoire de Penny, une jeune orpheline qui a jeté une bouteille à la mer avec un message de détresse. Ce sont des souris qui vont la trouver et, au cœur des Nations Unies, la Rescue Aid Society (S.O.S. Société) va organiser une expédition de secours. Miss Bianca, souris blanche déléguée de Hongrie, se porte volontaire et choisit Bernard, le concierge, pour l’accompagner dans son périple.

The Rescuers est un film qui joue beaucoup sur les proportions, et sur une sorte de petit monde animalier similaires à celui des humains. Ainsi, quand les souris se rendent à l’ONU qui dissimule leur propre organisation. De même, pour prendre l’avion, Bernard et Bianca vont à l’aéroport (ils empruntent même l’escalateur) pour y trouver une compagnie plus à leur taille – avec un Albatros qui se charge du vol.

Pour autant, il n’y a pas la volonté d’être particulièrement réaliste dans la mise en scène des personnages. D’ailleurs ici, pas de chien en animaux de compagnie pour la méchante Médusa, mais deux crocodiles. Originellement, Cruella d’Enfer des 101 Dalmatiens (sortie en 1961) a été envisagé pour être la méchante de l’histoire, car elle correspondait au profil, avant que Médusa soit crée. Semble-t-il, cette dernière est basée sur l’ex-femme de l’animateur Milt Kahl qui, pour son dernier film, voulait que le personnage soit parfait et il a ainsi fait quasiment toute l’animation de Médusa.

Malheureusement, The Rescuers encaisse violemment le coup de l’âge au niveau de l’animation qui apparait régulièrement trop molle – surtout du côté des animaux. La présence de personnages humains aide sans doute possible à dynamiser la seconde partie du long-métrage, apportant un peu plus de couleurs à un ensemble franchement pale. Visuellement parlant, c’est loin d’être engageant, c’est même un peu tristounet pour une histoire qui se veut gentille.

Sur le plan narratif, The Rescuers se base sur deux romans de Margery Sharp, The Rescuers et Miss Bianca. Le début se montre plutôt haché, avec un enchainement de scènes qui peinent à accrocher avant qu’un bon rythme soit trouvé. Le récit repose entièrement sur les rencontres faites par Bernard et Bianca, les deux souris n’étant pas franchement intéressantes. Le premier, doublé par Bob Newhart, joue la carte de la prudence et pour le coup, son doubleur peine à réellement donner de la dimension au personnage. Bianca, à qui Eva Gabor prête sa voix (après avoir déjà doublé Duchess dans The Aristocats) devrait fournir plus d’entrain, mais son enthousiasme n’est pas très communicatif et Bianca parait aussi unidimensionnelle que son compagnon de route.

Autant dire qu’il n’est pas bien difficile pour la méchante et exubérante Médusa de dominer l’écran quand elle est là. Le caractère de la petite Penny, kidnappée pour chercher un diamant dans une mine, participe aussi à sortir le dessin animé de sa torpeur. L’enfant est têtue, mais elle est aussi triste, sans pour autant avoir baissée les bras. Le film tire d’ailleurs à plusieurs reprises sur la corde émotionnelle avec son statut d’orpheline et son envie d’avoir des parents.

The Rescuers est un une long-métrage qui vit avant tout grâce à ses personnages plus que par un scénario qui, s’il contient de bonnes idées, est trop basique pour tirer son épingle du jeu. Seulement, avec deux souris loin d’être entrainantes, difficile de vraiment se prendre au jeu. Le résultat est plutôt médiocre et même ennuyeux par moment.

Réalisateurs : Wolfgang Reitherman, John Lounsbery, Art Stevens ; scénaristes : Larry Clemmons, Vance Gerry, Ken Anderson, Frank Thomas, Burny Mattinson, Fred Lucky, Dick Sebast, Dave Michener.
Casting : Bob Newhart, Eva Gabor, Geraldine Page, Michelle Stacy, Joe Flynn, Jim Jordan, John McIntire, Jeanette Nolan, James MacDonald, Candy Candido, Bernard Fox, George Lindsey, Larry Clemmons, Dub Taylor, John Fiedler, Shelby Flint, Bill McMillian.

La prochaine fois : The Rescuers Down Under.