The History Boys (2006)

mardi 13 janvier 2009 à 13:32

The History Boys (2006)

Résumé : Dans le nord de l’Angleterre, au début des années 80, Akthar, Crowther, Dakin, Lockwood, Posner, Rudge, Scripps et Timms sont lycéens à Cutler. Grâce à leurs excellents résultats en Histoire, ils sont l’objet de toutes les attentions du directeur de l’école qui compte bien les faire intégrer Oxford ou Cambridge. Pour augmenter les chances de succès des “History Boys”, le directeur recrute Irwin avec pour mission d’entraîner ces élèves d’exception aux concours qui les attendent.

Cette année, j’ai décidé de bien faire les choses, soit essayer de boucher quelques trous, donc de visionner des films que j’aurais dû voir il y a belle lurette, ou que je suis censée avoir vus, selon les bons critères de la société, si vous voyez l’idée.
J’inaugure donc mes bonnes intentions avec The History Boys, adapté de la fameuse pièce de théâtre, que si vous n’en avez jamais entendu parler, je ne peux rien faire pour vous. Le film a été réalisé avec les acteurs du casting original de la pièce. En quelques mots : beaucoup de visages familiers si on s’intéresse un petit peu à ce qui se passe outre-Manche, mais pas forcément des noms qu’on connait. Dans nos jeunes boys, il n’y en a pas vraiment un qui sort du lot, donc personne n’éclipse personne, et d’ailleurs, le problème est que personne n’en impose suffisamment.

Je n’ai pas été particulièrement enthousiasmée par le visionnage, plutôt même déçue pour tout dire. Sur le point de l’exploitation des personnages, la moitié des History Boys resteront sur le banc de touche, alors que l’autre moitié est assez agaçante, clichée ou exécrable. Ils sont assez prétentieux dans l’ensemble, ou tout du moins, beaucoup sont bien trop sûrs de leur personne et de leur intellectuel. Et puis, on donne bien bien trop de place à cette histoire gay, typiquement anglais comme truc, et franchement, c’est too much. Pour en rajouter une couche, si ce n’est pas comme regarder la pièce, ça sent bon les dialogues théâtraux, on accentue tout, on récite de la poésie, on nous fait croire a de beaux propos intelligents, via des paroles qui se veulent profondes, mais qui ne le sont aucunement. Le tout avec un jeu qui va dans ce sens. Pour le dernier coup de marteau, je dirais que c’est trop long.

Passez votre chemin.

Réalisateur : Nicholas Hytner ; Scénariste : Alan Bennett.
Casting : Samuel Anderson, James Corden, Stephen Campbell Moore, Richard Griffiths, Frances de la Tour, Andrew Knott, Russell Tovey, Jamie Parker, Dominic Cooper, Samuel Barnett, Sacha Dhawan,Clive Merrison, Penelope Wilton, Adrian Scarborough, Georgia Taylor.