The Hunger Games (2012)

lundi 06 août 2012 à 9:12

Premier d’une série de 4 films, The Hunger Games est l’adaptation du roman au titre éponyme de Suzanne Collins. L’histoire se déroule dans une Amérique post-apocalyptique divisée en district qui sont sous le joug d’un puissant gouvernement qui impose la loi. Après la rébellion du District 13 est né les Hunger Games, des jeux télévisés qui ont lieu tous les ans. Un garçon et une fille entre 11 et 18 ans sont tirés au sort dans chacun des 12 districts et ils sont ensuite envoyés dans une arène où ils doivent s’entretuer et où il ne peut y avoir qu’un seul gagnant.

Hunger Games est une véritable machine hollywoodienne qui doit engendrer autant de pognon que possible avec une équipe créative qui aura cherché par multiples moyens à donner une légitimité artistique à un projet qui n’en avait guère.

Cela sera plutôt néfaste sur le plan de la réalisation. Gary Ross avait un temps fort limité et la volonté de fournir à son film une identité visuelle envers et contre tous. On obtient des plans douteux, tout particulièrement au début et une mise en scène régulièrement peu inspirée.

Il n’y a par contre pas grand-chose à dire sur le casting. Jennifer Lawrence incarne Katniss Everdeen, une adolescente de 16 ans du District 12 qui se porte volontaire à la place de sa sœur pour les jeux. Elle s’en va ensuite, en compagnie de Peeta (Josh Hutcherson), l’autre tribut de son district, pour le Capitole pour le grand spectacle télévisée que sont les jeux.

Le film possède un rythme certain, ce qui fait qu’on enchaine assez rapidement sur les préparatifs, et qu’on obtient quelques grossières lignes de dialogues pour éviter de perdre de vue le véritable sens des Hunger Games et les enjeux. Là encore, il faut reconnaitre que les acteurs réussissent à donner vie à leurs personnages avec, des fois, assez peu de scènes. Peut-être dans le but de coller au mode narratif du roman, l’histoire suit avant tout Katniss, mais si sur papier ce n’est pas un problème, à l’écran, il y a régulièrement des manques qui se font sentir. C’est Peeta qui en paie surtout le prix, ce dernier ayant du mal à trouver parfois sa place dans le récit, occupant trop l’arrière-plan pour s’imposer. Il n’est ensuite pas aidé par la dernière partie qui s’arrête sur la romance, cela plombe le rythme  de façon douloureuse ; il fallait le faire, mais c’est franchement raté.

Par contre, j’ai trouvé que montrer concrètement le fonctionnement de l’arène avec Seneca Crane (Wes Bentley) était plutôt inspiré. On garde ainsi une connexion avec le Capitole et avec le symbolisme des jeux.

The Hunger Games est donc un film suffisamment rythmé dans son ensemble pour divertir convenablement. Je ne suis pas ennuyée en le regardant, mais je regrette un certain manque d’intensité, ce qui aurait pu aider l’histoire à prendre une plus grosse ampleur.

Réalisateur : Gary Ross ; scénariste : Gary Ross, Suzanne Collins et Billy Ray, d’après le roman éponyme de Suzanne Collins.
Casting : Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Woody Harrelson, Elizabeth Banks, Lenny Kravitz, Stanley Tucci, Donald Sutherland, Alexander Ludwig, Jack Quaid, Isabelle Fuhrman, Leven Rambin, Jacqueline Emerson, Amandla Stenberg.