The Incredible Burt Wonderstone (2013)

mardi 18 juin 2013 à 10:32

The Incredible Burt Wonderstone (2013)

Hollywood n’a de cesse de raconter toujours les mêmes histoires. Avec The Incredible Burt Wonderstone, on a donc le droit à un classique qui est, cette fois, placé dans l’univers des magiciens de Las Vegas.

Amis depuis l’enfance, Albert et Anthony ont grandi en rêvant d’être de grands magiciens et ont grimpé les échelons, devenant des stars à Las Vegas sous les noms Burt Wonderstone et Anton Marvelton. Après 10 ans à faire leur show, ils ne se supportent plus et Steve Gray, un magicien de rue, se présente comme étant la nouvelle sensation qui les pousse vers la sortie.

The Incredible Burt Wonderstone (2013)

The Incredible Burt Wonderstone nous sert donc une bonne vieille histoire d’amitié brisée qui tourne à la remise en question existentielle, sorte de quête identitaire avec une emphase sur le besoin d’accepter le progrès tout en ne perdant pas de vue nos racines.

À la base, on pourrait presque croire qu’avec son film, Don Scardino nous parle en réalité de son amour pour le cinéma et que derrière la déferlante d’effets spéciaux toujours plus gros et ridicules ce qui compte est l’âme de l’œuvre. En fait, cela s’adapte à toute forme d’art forcée d’évoluer pour séduire un jeune public.

The Incredible Burt Wonderstone (2013)

The Incredible Burt Wonderstone (2013)

Ici, nous avons donc Burt et Anton. Ils étaient les stars, mais une sorte de Criss Angel les fait passer pour des ringards en misant sur du sensationnalisme gratuit. La suite de l’histoire, vous la connaissez, étant donné que rien dans ce film n’a la moindre once d’originalité. The Incredible Burt Wonderstone a néanmoins des choses à offrir, puisque derrière sa construction conventionnelle, il a du cœur. Ce n’est pas suffisant pour le rendre réellement pertinent, mais ça fait l’affaire pour passer un bon moment. De plus, si on voit venir de loin chaque rebondissement, l’humour fonctionne tout de même régulièrement. Certains gags sont vraiment efficaces, aidés par un casting qui sait rester juste, même quand la tentation est là pour simplement cabotiner – tout particulièrement du côté de Steve Carrell et Steve Buscemi qui contiennent assez bien le côté ringard de leurs rôles sans virer à l’autoparodie.

Au final, The Incredible Burt Wonderstone est un sympathique divertissement en grande partie oubliable, mais pas désagréable. Dommage que le scénario ne soit pas plus frais et énergique, car au-delà de sa morale consensuelle, il y avait de quoi en faire une comédie familiale mémorable.

The Incredible Burt Wonderstone (2013)

Réalisateur : Don Scardino ; Scénaristes : John Francis Daley, Jonathan Goldstein.
Casting : Steve Carell, Steve Buscemi, Olivia Wilde, Alan Arkin, James Gandolfini, Jim Carrey.