The Joneses (La Famille Jones – 2009)

mardi 12 octobre 2010 à 23:09

Résumé : Lorsque les Jones emménagent dans la banlieue chic d’une petite ville américaine, ils apparaissent tout de suite comme une famille idéale. Non seulement ce sont des gens charmants, mais ils ont en plus une magnifique maison et sont mieux équipés que toutes les autres familles du quartier. Le problème c’est que la famille Jones n’existe pas : ce sont les employés d’une société de marketing dont le but est de donner envie aux gens de posséder ce qu’ils ont…

Les Joneses forment une famille unie, en tout cas en apparence. La réalité est tout autre, vu qu’ils ne sont aucunement connectés les uns aux autres, mais créés de toutes pièces. Ils sont les employés d’une société de marketing ayant pour but de faire acheter à leurs voisins des produits spécifiques.

L’histoire se bâtit principalement autour de David Duchovny, rookie dans le milieu de la « vente familiale ». Il n’a donc pas la même approche, découvrant les ficelles, mais c’est grâce à cela que certains points seront mieux pointés du doigt, ainsi que le fun naitra, quand il excellera dans son travail.

Le gros défaut du film est de se montrer beaucoup trop prévisible, qu’il s’agisse de ses idées ou du déroulement de l’intrigue. Il y a une absence totale de prise de risques. Les mécanismes sont classiques, et l’exposé de notre société de consommation dans toute sa splendeur est assez caricatural. Il y a quand même quelques bons points, ne serait-ce que le concept même qui est peut-être ce qu’il y a de plus habile quant à la dénonciation vis-à-vis de notre consumérisme. Malheureusement aussi, cela manque légèrement de subtilité, et un peu moins de stigmatisme aurait été inspiré. Le film vire d’ailleurs au drame dans sa dernière ligne droite, et perd quelque peu de sa saveur avec sa conclusion.

L’ensemble reste tout de même agréable à regarder, et c’est au final plutôt divertissant.

Réalisateur et scénariste : Derrick Borte
Casting : Demi Moore, David Duchovny, Amber Heard, Ben Hollingsworth, Gary Cole, Lauren Hutton