The Limits of Control (2009)

dimanche 08 novembre 2009 à 19:11

The Limits of Control

Résumé : L’histoire d’un mystérieux homme solitaire, dont les activités restent en dehors de la légalité. Il est sur le point d’achever une mission, dont l’objet n’est pas dévoilé. A la fois concentré et rêveur, notre homme accomplit un voyage à travers l’Espagne, mais aussi à l’intérieur de sa conscience…

J’attendais avec impatience ce nouveau film de Jim Jarmush, même si les critiques n’étaient pas majoritairement positives. Il faut dire qu’il est déroutant à plus d’un égard. Nous avons un personnage principal qui va voyager, rencontrer des personnes plus ou moins excentriques qui, chacune, parlera de sa passion pour une forme d’art ou de science avant de remettre une boite d’allumettes. Cela se répète durant la majorité du film, la fin nous offrant le but du voyage.

Ce qui fonctionne vraiment bien avec The Limits of Control, c’est l’esthétique. Jarmush nous emballe un film léché qui possède une ambiance envoûtante qui s’appuie sur ses décors espagnols. Ce qui ne fonctionne pas, c’est l’histoire, car elle est ici presque imperceptible (pour ne pas dire totalement). Du coup, on voyage, mais on ne s’attache pas. Certes, l’image nous occupe, les ponctuels pointes de philosophie amusent, les hommages aux différentes formes d’arts intéressent, mais le tout prend corps dans un métrage qui oublie de raconter quoi que ce soit.

Résultat final, ça ennuie. Certes, je suis persuadé que certains seront bluffé par l’approche, ne cherchant pas à saisir le propos, mais je ne suis pas un fan du cinéma pédant. J’ai donc vu pour la première et dernière fois The Limits of Control et je ne vous encourage pas à faire de même, vous avez probablement mieux à faire, je n’en doute pas.

C–

Réalisateur & scénariste : Jim Jarmusch
Casting :  Isaach De Bankole, Gael Garcia Bernal, John Hurt, Tilda Swinton, Bill Murray, Jean-Francois Stevenin, Luis Tosar, Hiam Abbass, Paz De La Huerta, Alex Descas, Youki Kudoh.