The Road (2009)

samedi 27 février 2010 à 21:56

Résumé : Il y a maintenant plus de dix ans que le monde a explosé. Plus d’énergie, plus de végétation, plus de nourriture… Les derniers survivants rôdent dans un monde dévasté et couvert de cendre qui n’est plus que l’ombre de ce qu’il fut. Un père et son fils errent, suivant une ancienne autoroute menant vers l’océan. le père se souvient de sa femme et le jeune garçon découvre les restes de ce qui fut la civilisation. Durant leur périple, ils vont faire des rencontres dangereuses et fascinantes. Même si le père n’a ni but ni espoir, il s’efforce de rester debout pour celui qui est désormais son seul univers.

C’est donc la fin du Monde tel que Viggo l’a connu. Désormais il se balade avec son fils sur la route. Ils n’ont pas de but, une direction, mais pas de destination. C’est un peu comme le film qui nous entraine dans une suite de virages au détour desquels il n’y a que de la misère, plus de misère, et encore de la misère. Pas une once d’espoir. RIEN.

Je n’ai pas lu le livre, mais connaissant McCarthy, je ne serais pas surpris de découvrir que c’est pareil dans le livre. Malheureusement, c’est peut-être intéressant sur le papier, sur grand écran cela est plutôt ennuyeux.  Alors certes, il y a cette sauvegarde d’humanité et d’espoir qui peut fournir matière à réflexion, mais bon, moi, j’ai juste vu un film dépressif qui semble se satisfaire en ajoutant des couches de crasses les unes après les autres.

Sur un plan cinématographique, le film a des qualités indéniables, les acteurs sont bons, mais… pffffff. Tout ça est vain. Voilà. Il faut le dire, il n’y avait pas matière à faire un film et sans l’avoir lu je vous recommande le livre qui est probablement 10 fois mieux.

Réalisateur : John Hillcoat ; Scénariste : Joe Penhall.
Casting : Viggo Mortensen, Charlize Theron, Robert Duvall, Guy Pearce, Kodi Smit-McPhee, Michael K. Williams, Bob Jennings.