The Sitter (Baby-Sitter malgré lui – 2011), mais qu’est-il arrivé à Sam Rockwell ?

mardi 06 mars 2012 à 13:02

The Sitter est une comédie sans grande originalité ou intérêt qui suit un loser qui se retrouve à la charge d’un trio de gamins. Ils s’embarquent dans une virée nocturne qui est rapidement hors de contrôle. Au final, le loser comprend qu’il a quelques petites choses à changer dans sa vie et les gamins font face à leurs névroses. Il y a par moment de l’humour de mauvais gout et le scénario ne va jamais au bout des idées développées. Le résultat est donc trop conventionnel, n’offrant à peine quelques rires et se laissant rapidement oublié sans laisser autre chose qu’un mauvais arrière-gout.

Cela dit, il y a deux choses qui me perturbent avec ce film. La première est David Gordon Green. Y a-t-il une erreur chez Imdb ? Comment après avoir écrit et réalisé Snow Angels il a pu soudainement orienter sa carrière vers des comédies comme Pineapple Express ou (pire) Your Highness. Après ces deux à, The Sitter semble juste enfoncer le clou.

Ensuite, Sam Rockwell, sérieusement ? Il est temps de changer d’agent. Sam, je t’aimais beaucoup dans Confessions of a Dangerous Mind, H2G2, Matchstick Men, à l’époque je pensais que tu irais loin. Snow Angels, The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford ou même Choke, tu étais vraiment bon dedans. Et puis est venu Moon qui t’a projeté sur les devants de la scène. Certains on alors dit que tu étais la Next Big Star à Hollywood et tu as fait quoi ??? Ressaisis-toi !

Réalisateur : David Gordon Green ; Scénaristes : Brian Gatewood, Alessandro Tanaka.
Casting : Jonah Hill, Ari Graynor, Sam Rockwell, J. B. Smoove, Method Man, Max Records, Landry Bender, Kevin Hernandez, Kylie Bunbury, Erin Daniels, D. W. Moffett, Sean Patrick Doyle, Alex Wolff, Lou Carbonneau, Sammuel Soifer, Alysia Joy Powell, Michael Goldberg.