Tidal Wave / Haeundae (2009)

jeudi 29 octobre 2009 à 20:05

Tidal Wave / Haeundae (2009)

Résumé : A Haeundae, station balnéaire réputée de Corée, les touristes affluent en masse, se mélangeant aux locaux. Personne ne soupçonne qu’un tsunami s’apprête à s’abattre sur les côtes.

Gros blockbuster catastrophe coréen j’ai déjà parlé de Haeundae, quand j’ai posté la bande-annonce. C’est sous le titre Tidal Wave que le film est sorti en DVD en Angleterre. J’imagine que cela est officiellement le titre anglais du métrage.

Quoi qu’il en soit, on pouvait espérer un peu de sensation, et cela va être un échec total. Au fond, c’est bien pensé, dans le sens qu’un tsunami, cela ne dure clairement pas deux heures. Mais sur toute la durée, du film (1h40 environ), on passe la première heure à attendre le gros évènement. Et franchement, au bout d’un moment, il se fait plus que désirer le tsunami.

Il frappe de façon assez rapide, épaulé de quelques plans bien pensés, qui font plus place à un certain réalisme qu’à de la sensation. Des immeubles qui s’écroulent, des vagues qui rattrapent sans grande difficulté l’être humain. Bref, 10 minutes plus tard, c’est le ravage ou presque. On peut ajouter à cela environ 10 à 20 minutes de films comprenant les grands moments de discours larmoyant avec la musique au violon, au cas où l’on aurait un doute sur ce qui se passerait, des morts électrocutés, une explosion gratuite et c’est empaqueté. Il nous reste la conclusion.

Vous l’aurez compris, Haeundae n’est pas à voir. Le passage du tsunami est honnêtement efficace pour peu qu’on sache faire la différence entre l’esbroufe hollywoodienne et une catastrophe naturelle qui ne s’encombre pas d’impressionner (l’évènement en lui-même est suffisant). Mais bon, au vu de sa petite durée dans le film, autant dire que ce dernier est loin de nous offrir une catastrophe sur ce plan là, et pour le coup en devient une lui-même, ne fournissant quasiment pas ce qu’il nous promettait.

Passez votre chemin.

Réalisateur & scénariste : Yoon Je-kyoon
Casting : Ha Ji-won, Kang Ye-won, Kim In-kwon, Lee Min-ki, Park Joong-hoon, Sol Kyung-gu, Uhm Jung-hwa.