Tim Burton’s Pee-wee’s Big Adventure (1985)

jeudi 29 novembre 2012 à 10:00

Pee-wee’s Big Adventure est le premier film de Tim Burton et, sans ça, je ne pense pas que je l’aurais regardé un jour. L’histoire de ce Pee-wee Herman qui part à la recherche de son vélo qui a été volé n’a jamais réellement éveillé le moindre intérêt chez moi.

Quoi qu’il en soit, je l’ai tout de même regardé pour vous en parler aujourd’hui. Globalement, c’est assez intéressant d’y voir les premiers pas du réalisateur qui montre déjà une maitrise notable à certains niveaux.

Cela dit, c’est avant tout le film de Pee-wee. Son univers existait avant de rejoindre le grand-écran et l’excentricité du personnage s’impose comme étant le principal moteur narratif. Burton y appose indéniablement sa touche, mais elle s’efface régulièrement pour laisser le héros faire son show.

Au départ, Pee-wee est d’ailleurs relativement envahissant. Il cabotine comme un malade et fait n’importe quoi pour le simple plaisir d’être extravagant. C’est rapidement fatigant et ce n’est pas aidé par son comportement, puisqu’il n’est pas réellement une personne très sympathique.

Heureusement, il finit par prendre la route et, en adoptant la forme d’un road movie, cette Big Adventure trouve le moyen de canaliser l’énergie du héros et l’absurdité de son univers pour devenir divertissant. Il y a toujours des lourdeurs marquantes, mais elles parviennent à ne pas être totalement indigestes.

Le point culminant du film arrive tardivement, car au moment où il retrouve enfin son vélo, Pee-wee se lance dans une course-poursuite haletante dans les studios Warner. Burton s’amuse alors comme un fou avec les différents plateaux de tournage qui lui donne l’opportunité de faire de nombreux clins d’œil.

Au final, Pee-wee’s Big Adventure se révèle être un premier film prometteur si on s’intéresse de près au travail de Tim Burton. Par contre, l’humour de Pee-wee demande un temps d’adaptation trop important pour que l’ensemble soit réellement agréable et c’est véritablement dommage, car il y a de bons moments dans l’histoire, mais ce n’est pas suffisant pour faire oublier le reste.

Next : Frankenweenie

Réalisateur : Tim Burton ; Scénaristes : Paul Reubens, Phil Hartman, Michael Varhol.
Casting : Paul Reubens, Elizabeth Daily, Mark Holton, Diane Salinger, Judd Omen.