Trapped in Paradise (Descente à Paradise – 1994)

jeudi 20 décembre 2012 à 10:31

 Trapped-in-Paradise-1

Dans un film de Noël, on espère toujours trouver un peu de cet esprit des fêtes avec beaucoup de cœur et un je-ne-sais-quoi qui semble rapprocher les gens. C’est là-dessus que se repose Descente à Paradise, un film sur trois frères criminels qui se retrouvent à découvrir contre leur volonté ce que Noël peut représenter.

Tout commence avec Nic Cage qui va chercher à leur sortie de prison Dana Carvey et Jon Lovitz – 1994, souvenez-vous. Ils sont donc les frères Firpo. Bill (Cage) reste dans le droit de chemin, Dave (Lovitz) est un mythomane sans scrupule et Alvin (Carvey) est un cleptomane pas très futé. Dave monte un coup pour pousser Bill à l’aider à braquer une banque dans la petite ville de Paradise. Malheureusement, la mauvaise météo fait qu’en ce soir de réveillon de Noël, ils ne parviennent pas à quitter la ville et le FBI est surplace à les appréhender. Ils essaient alors tout ce qu’ils peuvent pour prendre la tangente, apprenant au passage contre leur volonté à connaitre les gens de Paradise qu’ils viennent de voler.

Trapped in Paradise (Descente à Paradise - 1994)

Trapped in Paradise (Descente à Paradise - 1994)

C’est une gentille histoire de rédemption sous la forme d’une comédie Noël, pour résumer. On retrouve tous les éléments typiques de ce genre de films fait au début des ‘90s, que ce soit dans l’ambiance, la photographie, le panel de seconds couteaux. Cela rend nostalgique, ce qui est vraiment approprié durant cette période, il faut bien l’admettre.

En soi, Trapped in Paradise est un long métrage des plus correct, mais pas plus mémorable qu’un autre. Cage y est convaincant, même s’il lui arrive d’être légèrement inconsistant ; Carvey est particulièrement irritant durant la première moitié du film et devient tolérable par la suite ; tandis que Lovitz se fait un peu éclipser par les deux autres, mais remplit son office malgré tout. Ils partagent tout de même une bonne alchimie et sont beaucoup aidés par les acteurs secondaires, principalement les toujours excellents John Ashton et Richard Jenkins.

Le gros avantage de Descente à Paradise est qu’il parvient à impeccablement canaliser l’esprit de Noël dans son scénario bien gentil et pas trop lourd, même s’il tire un peu en longueur sur la fin. L’humour n’est pas pesant et la morale est de saison. À dire vrai, je ne suis pas sûr qu’il puisse être réellement apprécié à un autre moment de l’année, ce qui tombe bien, puisque nous sommes en plein cœur de la Christmas Season.

Trapped in Paradise (Descente à Paradise - 1994)

Réalisateur & Scénariste : George Gallo.
Casting : Nicolas Cage, Jon Lovitz, Dana Carvey, Mädchen Amick, Florence Stanley, Donald Moffat, Angela Paton, Vic Manni, Frank Pesce, John Ashton, Sean McCann, Richard Jenkins, Paul Lazar.