Tucker & Dale vs Evil (2010)

dimanche 20 février 2011 à 20:58

Tucker & Dale vs Evil est un film qui s’est bâti une jolie réputation, malgré le fait qu’il se présente comme une sorte de parodie de slasher, un genre qui n’est pas glorieux. Cela dit, je dirais surtout qu’il s’agit d’un film qui s’amuse du genre en montrant à quel point des préjugés et des jeunes trop influençables peuvent servir à alimenter un gentil délire.

L’idée est que Tucker et Dale sont deux braves gars qui se rendent dans la maison de vacances au milieu des bois qu’ils viennent d’acheter. C’est leur rêve qu’ils réalisent enfin. Ils sont donc équipés pour la remettre à neuf. Pas très loin de chez eux, s’installe un groupe d’étudiants venu camper et boire de bières. L’un d’eux raconte une histoire de massacre qui a eu lieu dans la forêt alors, quand la jolie Allison tombe accidentellement dans le lac et que Tucker et Dale la sauvent, les autres croient qu’ils l’ont kidnappé et qu’ils vont la tuer.

À partir de là, ils vont essayer de la sauver et chaque tentative se transformera en une mort complètement stupide. Bien entendu, il va falloir du temps à Tucker et Dale pour qu’ils comprennent ce qui se passe vraiment et c’est un peu trop tard, car l’un des jeunes devient un vrai psychopathe et compte bien les liquider.

Là où ça marche plutôt bien, c’est que l’histoire se construit petit à petit pendant que l’on apprend à bien connaitre Tucker et Dale qui sont loin d’être ce qu’ils paraissent. D’ailleurs, tout est basé sur le fait qu’ils ressemblent à deux hillbillies vivant reclus au milieu d’une forêt. Certes, ils ne sont pas les plus fins qui soient, mais ils valent plus que ça.

Quoi qu’il en soit, le film n’est pas noyé sous les références aux films d’horreur – même s’il y en a quelques-unes – ce qui lui permet d’avoir une certaine personnalité. L’humour est assez efficace et n’empêche pas la tension de monter, même si quand les deux se mélangent, cela tend à sonner légèrement faux. Globalement, c’est quand même bien foutu, assez léger, et ça a de quoi devenir un gentil petit film culte pour ceux qui apprécient ce type d’humour.

De plus, il est appréciable de voir un film qui parle de l’influence de la pop culture sur l’esprit d’une jeunesse avec trop d’imagination (et de préjugés) sans pour autant devenir pompeux. On est loin de l’étude sociologique, mais l’angle n’est pas mauvais et se révèle plutôt pertinent pour créer des motivations aux personnages les moins développés de l’histoire.

Enfin bref, Tucker & Dale vs Evil c’est bien marrant et j’ai beaucoup aimé, surtout grâce à Alan Tudyk et à Tyler Labine qui a le mérite de changer un peu de registre comique par rapport à ce qu’il fait le plus souvent.

Réalisateur : Eli Craig ; Scénaristes : Eli Craig & Morgan Jurgenson.
Casting : Tyler Labine, Alan Tudyk, Katrina Bowden, Jesse Moss, Brandon Jay McLaren, Christie Laing, Chelan Simmons.