Wristcutters : a love story

samedi 13 septembre 2008 à 23:46

Wristcutters : a love story

Vous allez vous dire que je ne regarde que des films indépendants, mais non, je n’en fais pas exprès, c’est juste que j’en ai une tonne en stock, alors faut bien les regarder. Ce soir, je ne savais d’ailleurs pas quoi mettre sur ma télé, j’ai donc commencé par quelque chose que j’avais ens tock depuis quelque temps et qui était tout en bas de la liste, cause du nom.

Wristcutters : a love story c’est une histoire d’amour, mais pas vraiment. Je dis ça parce que c’est dans le titre le coup de l’histoire d’amour, mais sans ça, je suppose que je n’en aurais même pas parlé. Si vous me connaissez, vous savez que les histoires romantiques, ce n’est pas mon truc. En fait, ma comédie romantique préférée, c’est Annie Hall. J’aime les histoires d’amour originales et surtout peu conventionnelles, mais certainement pas clichées.

Bref, Wristcutters, ça parle de Zia qui se suicide en s’ouvrant les veines. Une fois mort, il vit dans un monde assez similaire au notre, mais plutôt déprimant où on ne rie jamais et où il n’y a pas d’étoile dans le ciel. Les couleurs sont tristes et tout et tout, vous comprenez le concept. Un jour, il rencontre un type qu’il connaissait quand il était en vie qui lui apprend que sa copine s’est aussi suicidée, donc elle doit être dans le coin. Avec son ami Eugene, il part à sa recherche. Sur la route, il ramasse Mikal qui elle, cherche les personnes qui dirigent, car il y a erreur, elle ne s’est pas suicidée.

C’est donc un road movie dans un monde pour suicidé. Dans le rôle de Zia, on a Patrick Fugit qui est vraiment bon, comme à son habitude. Shannyn Sossamon joue Mikal, et avec elle, ça varie, mais dans ce film elle est plutôt pas mal. D’ailleurs, l’ensemble du casting est bon et on a le droit à quelques guest, comme Will Arnett qui se prend pour le Messie, Tom Waits, Jake Busey et Azura Skye qui font les morts, et même, pour les fans du Middleman, Mary « Ida » Pat Gleason qui joue la mère d’Eugene (ils se sont tous suicidés dans sa famille).

Wristcutters est un très bon film, assez mélancolique, mais aussi très positif et qui a un concept original. Une belle histoire d’amitié, avec un peu d’amour, le tout emballé dans un road movie avec une très bonne BO.

A