X-Men: First Class (Le Commencement – 2011)

lundi 26 septembre 2011 à 18:40

Après un troisième film X-Men qui n’a pas déchainé les passions (critiques) et un film Wolverine qui a continué sur cette pente descendante, la franchise X-Men avait singulièrement besoin d’être redynamisée.

Matthew Vaughn se charge donc de réaliser X-Men : First Class, qui tente de façon plus ou moins bancale de rester connecté avec la franchise – allant jusqu’à reprendre la scène d’introduction du premier film.  Un effort qui était dispensable au vu du résultat sur ce plan-là.

Quoi qu’il en soit, dans X-Men : First Class, Charles Xavier marche et a des cheveux. Il a aussi accueilli Raven, future Mystique, quand elle était jeune, ce qui fait qu’ils ont développé une relation frère/sœur – enfin pour lui, la jeune femme ayant des sentiments plus conflictuels, mais pas tout le temps. Charles a la belle vie, il drague autant qu’il peut, et vit très bien sa mutation, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. La vie a été bien moins tendre avec Erik, futur Magneto, qui est décidé à se venger de l’homme responsable de ces malheurs et de ce qu’il est devenu, Sebastian Shaw.

Le long-métrage raconte alors  la relation qui lie Erik à Xavier et la naissance de ce qui va les opposer. Les thématiques restent les mêmes, avec la place de l’intégration et l’acceptation de soi, particulièrement explorée avec Mystique et Hank McCoy (aka The Beast).

Le tout s’articule sur un film à l’esprit très James Bondien, avec le tour du monde de Magneto, Moira MacTaggert transformée en agent de la CIA (c’est une scientifique dans la bande dessinée), et le sous-marin du Hellfire Club (ils ont gardé le nom juste pour le style). Kevin Bacon a particulièrement la classe, ce qui est un atout pour cette partie de l’histoire qui se montre assez over-ze-top par moment. Sans compter le fait que January Jones est tout simplement mauvaise et que cela en devient douloureux. Il faut reconnaître à cette partie de rappeler à quelle époque tout ceci se déroule à l’aide d’un esthétisme qui fait plaisir aux yeux.

En bout de route, X-Men : First Class est un film qui se montre assez ambitieux dans sa démarche et qui réussit à convaincre, tout particulièrement tout ce qui se passe autour de Xavier et Erik. L’ensemble sait être léger, très entrainant, et fait très bien monter les enjeux tout du long. En somme, c’est bien fichu et permet définitivement aux X-Men de retrouver des couleurs sur grand écran.

Réalisateur : Matthew Vaughn ; Scénaristes : Ashley Edward Miller, Zack Stentz, Jane Goldman, Matthew Vaughn.
Casting : James McAvoy, Michael Fassbender, Rose Byrne, January Jones, Jennifer Lawrence, Oliver Platt, Kevin Bacon, Nicholas Hoult, Ray Wise, Zoë Kravitz, Caleb Landry Jones, Lucas Till, Edi Gathegi, Jason Flemyng, Álex González, Glenn Morshower, Matt Craven, Rade Sherbedgia, Michael Ironside, James Remar, Annabelle Wallis, Don Creech, Brendan Fehr, Aleksander Krupa, Hugh Jackman, Rebecca Romijn.