X-Men Origins: Wolverine (2009)

dimanche 18 septembre 2011 à 17:39

Après avoir construit l’histoire de Wolverine au cours des trois précédents films, la franchise X-Men revient aux origines du personnage au sein d’un long-métrage entièrement centré sur le personnage.

Il y a une volonté narrative d’expliquer comment Wolverine est devenu celui que l’on rencontre au début du premier opus X-Men. Le résultat est plutôt décevant, tout particulièrement au premier visionnage, car l’histoire emploie de façon malhabile des personnages mutants au point de les dénaturer ou de les sous-employer. Et puis, cette éternelle volonté de tenter de tout connecter et de mettre des mutants connus des lecteurs ne fait qu’empirer les choses. Le massacre du film est de toute façon l’utilisation de Wade Wilson/Deadpool.

Enfin, On rencontre Logan enfant, aux côtés de Victor – aka Sabretooth, vu dans X-Men. Leur relation participe beaucoup à faire progresser l’histoire, car elle est au cœur des motivations, se reposant sur un classique rapport fraternel où l’amour et la jalousie se mélangent pour terminer dans la violence dans le cas présent. Ici, c’est Liev Schreiber qui interprète Victor pour ainsi offrir au personnage un peu de profondeur bienvenu.

Le problème est clairement le peu de complexité de l’histoire, et un déroulement trop mécanique, au point que même les twists finaux n’ont aucun effet. L’ensemble s’oriente sur l’Arme X et retrace comment Logan a rencontré Stryker, comment il a eu son squelette en adamantium et d’où vient le surnom de Wolverine. L’Arme X est, sans doute possible, un concept qui offre des possibilités, mais à devoir construire sur ce qui a été révélé dans X-Men 2, Wolverine a dû mal à lier les deux bouts et empêche le projet de prendre de l’ampleur. Il y a un sentiment de frustration qui nait pendant le film, car quasiment aucun personnage n’est vraiment exploité, et il ne parvient pas à prendre par surprise.

Le long-métrage se repose beaucoup sur ses scènes d’actions qui restent assez bien orchestrées et ses acteurs, la plupart donnant assez bien le change.

X-Men Origins: Wolverine se regarde quand même sans contrainte, c’est surtout à cause de ce qu’il aurait pu être que la déception fut là la première fois que j’avais vu le film. Enfin, il reste un peu trop oubliable à mon goût.

Réalisateur : Gavin Hood ; scénaristes : David Benioff, Skip Woods
Casting : Hugh Jackman, Liev Schreiber, Danny Huston, Dominic Monaghan, Ryan Reynolds, Will.i.am, Lynn Collins, Kevin Durand, Taylor Kitsch, Daniel Henney, Tim Pocock, Max Cullen.